Taux de croissance durable ou SGR

 

La croissance est un facteur de réussite important pour toute entreprise. La croissance des revenus, des bénéfices, des actifs ou d’autres éléments permet de mesurer la croissance de l’entreprise et sa santé. Une croissance élevée influence directement les ressources de l’entreprise. En revanche, une croissance lente montre une compétitivité moindre et rend la survie de l’entreprise difficile. Pour surmonter de telles situations, l’entreprise doit donc connaître le taux de croissance durable. Le taux de croissance durable est également connu sous le nom de SGR. Il calcule le taux de croissance maximal qu’une entreprise pourrait maintenir sans augmenter les fonds propres ou la dette. Le SGR se mesure en termes de croissance des ventes ou de croissance des bénéfices et des dividendes dans un temps indéfini. Il est aussi connu sous le nom de seuil de rentabilité de la croissance. En général, le seuil de rentabilité est le niveau minimum de ventes dont une entreprise a besoin pour couvrir ses dépenses d’exploitation. Ainsi, l’entreprise ne peut déclarer ni le bénéfice ni la perte. De même, le SGR est le plafond ou la croissance maximale des ventes, qu’une entreprise devrait atteindre sans augmenter son levier financier.

 

Hypothèses du taux de croissance durable

Le calcul du SGR repose sur trois hypothèses.

Pas de changement dans la structure du capital

L’entreprise se développe uniquement en investissant le montant qu’elle gagne. Cela signifie qu’elle ne change pas la structure de son capital, elle ne lève pas de fonds propres supplémentaires et n’emprunte pas de fonds externes. Les bénéfices non distribués sont la seule source de capital, qui obtient le rendement par réinvestissement.

 

Pas de changement dans le ratio de distribution des dividendes

Pour calculer le ratio de distribution des dividendes, il faut diviser les dividendes par le bénéfice total ou diviser le dividende par action par le bénéfice par action. Il s’agit donc du pourcentage des bénéfices qui est versé à l’actionnaire. Après avoir versé le dividende aux actionnaires, le montant restant est réinvesti dans l’entreprise. Par conséquent, le ratio constant de distribution de dividendes est important pour calculer le SGR.

 

Les ventes doivent augmenter plus rapidement au niveau que les facteurs du marché permettent

L’objectif principal de l’entreprise est d’augmenter les revenus en utilisant le capital accumulé interne disponible. La croissance des ventes et des actifs est limitée et ne peut croître plus rapidement que les bénéfices non répartis.

 

Autres hypothèses

Pour le calcul du RBM, plusieurs hypothèses différentes sont prises en compte. Les marges bénéficiaires ne changeront pas ni le total des actifs par rapport aux ventes nettes. L’amortissement des actifs sera adéquat.

 

Calcul du taux de croissance durable

Ayant compris les hypothèses du SGR, il devient plus facile de comprendre comment le calculer. L’entreprise dispose des bénéfices non répartis uniquement pour répondre aux besoins en capital. Les rendements des bénéfices non distribués sont donc le rendement des capitaux propres (ROE). Multiplier cela au taux de réinvestissement de l’entreprise pour obtenir le SGR.

  • SGR = b x ROEROE = rendement des capitaux propres 

(b= taux de réinvestissement de l’entreprise)

 

L’approche étape par étape

Étape 1 : Calculer le ratio de rotation des actifs 

  • Ratio de rotation des actifs = ventes nettes/actif total

Étape 2 : Calculer la marge bénéficiaire nette

  • Marge bénéficiaire nette = (Bénéfice net/Ventes nettes) x 100

Etape 3 : Calculer le ratio de levier

  • Ratio de levier = (Dette totale/Fonds propres totaux) x100

Etape 4 : Calculer le ROE

  • ROE = Ratio de rotation des actifs x Marge bénéficiaire nette x Ratio de levier OrROE = (Bénéfice net/Capitaux propres) x 100

Étape 5 : Calculer le Dividend Payout Ratio (DPR)

  • DPR = (Dividende/Bénéfice net) x 100

Étape 6 : Calculer le taux de réinvestissement (b) 

  • b = 1 – DPRS

Étape 7 : Calculer le SGR

  • SGR = b x ROE

Exemple de calcul du SGR

Calculer le SGR pour une entreprise ayant les capitaux propres de 800 €, un revenu net de 230 € et un ratio de distribution de dividendes de 35 % :

  • ROE = 230 € / 800 € = 28,75 %
  • b = 1 – 35 % = 65 %
  • SGR = 29 % x 65 % = 18,85 %

Comment augmenter le SGR

Le SGR est la fonction du ROE et du taux de réinvestissement. Une entreprise peut accroître le SGR en augmentant l’un de ces deux facteurs. Les facteurs comprennent :

  • réduire le taux de distribution des dividendes ;
  • augmenter les ventes de l’entreprise ;
  • augmenter la rentabilité des ventes.

Le SGR a pour hypothèse que les ventes de l’entreprise augmentent sans aucune restriction et que l’entreprise a suffisamment d’opportunités de développement. Cependant, lorsque la demande du marché est faible, peu importe la hauteur du SGR, il ne peut pas aider l’entreprise à se développer.

 

Conclusion

Le taux de croissance durable est donc très important pour connaître les perspectives de l’entreprise. Les analystes d’entreprise surveillent de très près ce taux. Pour le calculer, nous utilisons deux paramètres essentiels : le rendement des capitaux propres de l’entreprise et le taux de réinvestissement. Par conséquent, ce taux lorsqu’il est analysé avec le taux de croissance réel, aide les gestionnaires d’entreprise à prendre les décisions.

– Vous pouvez etre intéressé par –

Articles similaires

Tampon encreur : lequel choisir ?

Les timbres en caoutchouc représentent de nombreuses opportunités pour les entreprises, mais il s’agit simplement de découvrir et de mieux comprendre les avantages qu’ils peuvent

Quelle est l’importance de Bibby Factor?

Le continent européen regorge une multitude d’entreprises manufacturières indépendantes non bancaires. Parmi celles-ci figure la société d’affacturage d’origine anglaise Bibby factor qui s’investit plus particulièrement