Répartition stratégique des actifs

 

L’allocation stratégique d’actifs est un plan d’action spécifique de gestion de portefeuille impliquant le suivi d’une stratégie particulière. Elle fixe des objectifs au sein des classes d’actifs, rééquilibre le portefeuille et vérifie les écarts par rapport aux niveaux initiaux de rendement, afin de procéder à de nouveaux ajustements. L’allocation stratégique d’actifs est une approche de la construction de portefeuille. Elle permet de déterminer les sommes attribuées aux classes d’actifs envisagées pour l’investissement. La tolérance au risque et les attentes en matière de rendement sont cruciales pour  définir la stratégie optimale pour un investisseur. Ces éléments, ainsi que l’horizon d’investissement, sont essentiels pour façonner l’allocation d’un portefeuille dans le temps. Par opposition à l’allocation tactique d’actifs, qui vise un horizon d’investissement à court ou moyen terme, elle est une décision à long terme, s’étendant généralement sur une décennie, voire plus. Les classes d’actifs sont réparties selon les niveaux, les capitalisations boursières et la géographie. De manière générale, les trois principales classes d’actifs sont les actions, les titres à revenu fixe et les liquidités. Elles peuvent toutefois être encore subdivisées. Par exemple, entre tailles de capitalisation ou par zones géographiques. Des classifications analytiques telles que les marchés développés émergents peuvent également être utilisées pour répartir la partie actions ou titres à revenu fixe du portefeuille. L’allocation stratégique d’actifs repose sur la théorie moderne du portefeuille. Examinons brièvement cette base et la relation entre les deux.

 

Théorie moderne du portefeuille et allocation stratégique d’actifs

La théorie moderne du portefeuille émet l’hypothèse que les investisseurs peuvent créer des portefeuilles qui leur procurent un rendement maximal ou optimal, pour un niveau de risque donné. Elle vante, par ailleurs, les vertus de la diversification, c’est-à-dire la répartition d’un portefeuille entre plusieurs classes d’actifs ainsi qu’entre plusieurs instruments.

L’allocation stratégique d’actifs utilise la théorie moderne du portefeuille comme base en faisant appel à l’efficience des marchés. Pour ce faire, elle détermine une allocation d’actifs, en fonction de la tolérance au risque, puis s’y tient, au lieu d’essayer d’évaluer la direction des marchés. Cette discipline est la pierre angulaire de l’approche de l’allocation stratégique d’actifs.

 

Processus d’allocation stratégique d’actifs

Évaluation du risque

Le processus d’allocation stratégique d’actifs commence par l’évaluation du niveau de tolérance au risque d’un investisseur. Ceci est fait de manière détaillée à l’aide de questionnaires ainsi que via des discussions entre l’investisseur et l’entité qui construit le portefeuille.

 

Horizon d’investissement

Une autre entrée clé est l’horizon d’investissement, autrement dit la durée pendant laquelle un investisseur a l’intention de garder l’argent investi dans le portefeuille. Ces deux entrées sont essentielles pour déterminer le portefeuille éventuel et sont utilisées en tandem. Pour un investisseur au niveau élevé de tolérance au risque, une plus grande exposition aux actions n’est pas nécessairement le choix optimal, à moins que la durée de l’investissement soit aussi connue. Ainsi, pour un investisseur à haut risque avec un horizon temporel à court terme, une exposition plus modérée aux actions serait suggérée par rapport à un autre investisseur dont la tolérance au risque serait semblable, mais un horizon temporel relativement plus long pour rester investi.

 

Allocation d’actifs à base élargie

Après avoir évalué le profil de risque d’un investisseur et discuté de son horizon d’investissement, une allocation à des classes d’actifs à base élargie telles que les actions, les titres à revenu fixe et les liquidités est effectuée en gardant à l’esprit le rendement attendu de ces classes d’actifs compte tenu de leurs niveaux de risque.

 

Allocation plus poussée dans chaque classe d’actifs à base large

Cette étape est suivie d’une ventilation plus poussée de ces classes d’actifs à base large en catégories divisées en groupes de capitalisation boursière, par divisions géographiques, ou par groupes analytiques ou toute autre méthode. Comme pour les grandes classes d’actifs, l’allocation en pourcentage à ces catégories suit l’étape suivante.

 

Suivi et rééquilibrage

Une fois l’allocation stratégique d’actifs déterminée, elle est suivie et rééquilibrée à une fréquence particulière comme bi-annuellement ou annuellement.

Voyons comment cela fonctionne.

 

Rééquilibrage dans le processus d’allocation stratégique d’actifs

Bien que l’allocation stratégique d’actifs s’apparente à une stratégie d’achat et de conservation, cela ne signifie qu’elle n’est pas surveillée. Le rééquilibrage du portefeuille garantit qu’après une période prédéterminée, l’entité qui gère le portefeuille apporte des modifications à l’allocation afin de s’assurer que l’allocation aux grandes classes d’actifs, à savoir les actions, les titres à revenu fixe et les liquidités, est ramenée au niveau initialement déterminé. Cela est nécessaire, car les rendements de ces classes d’actifs modifient leur répartition, en considérant leur performance au cours de la période.

 

Exemple de rééquilibrage

Investissement initial

Considérons un investisseur à hauteur de 100 000 €. En fonction de son niveau de tolérance au risque et de l’évaluation de son horizon de placement, supposons que la répartition stratégique de l’actif soit de 60 % pour les actions, 30 % pour les titres à revenu fixe et 10 % pour les liquidités. Cela signifie que 60 000 € de la réserve d’investissement susmentionnée seront investis dans des actions, 30 000 € dans des obligations et 10 000 € dans des espèces et des quasi-espèces. La fréquence de rééquilibrage a été fixée à une fois par an.

 

Rééquilibrage

Après un an, supposons que la partie actions du portefeuille a rapporté 20 %, que les titres à revenu fixe ont rapporté 9,5 % et que les liquidités ont rapporté 2,5 %. Cette performance a augmenté la valeur globale du portefeuille à 115 100 €, la valeur des segments actions, revenus fixes et liquidités s’élevant respectivement à 72 000 €, 32 850 € et 10 250 €. Cependant, en raison de ce changement de valeur, la répartition de ces classes d’actifs s’établit désormais à 62,6 %, 28,5 % et 8,9 % respectivement, soit un écart par rapport à la répartition 60 : 30 : 10 déterminée initialement.

 

Nouveau statut

Selon la répartition initiale des actifs, la valeur du segment des actions devrait être de 69 060 €, celle des revenus fixes de 34 530 € et celle des liquidités de 11 510 € étant donné la nouvelle valeur du portefeuille global. Cela signifie que 2 940 € du segment des actions doivent être vendus et que le produit doit être utilisé pour acheter des obligations d’une valeur de 1 680 €, les 1 260 € restants étant investis dans des espèces et des quasi-espèces.

 

Conclusion

De cette manière, le rééquilibrage oblige l’investisseur à comptabiliser les bénéfices des segments qui se portent bien et à les redéployer vers d’autres classes d’actifs. Vu l’efficacité de la diversification du portefeuille et la discipline qui accompagne l’investissement dans la stratégie d’allocation stratégique d’actifs, un investisseur récolte les avantages d’une corrélation relativement faible entre les grandes classes d’actifs, ainsi que les titres composant ces classes d’actifs. Sur de longues périodes, aucune classe d’actifs particulière ne devrait superformer les autres de façon constante.

– Vous pouvez etre intéressé par –

Articles similaires

IENT : un espace numérique de travail

L’exploitation de IENT a considérablement augmenté suite à l’apparition de la crise sanitaire. Grâce à cette plateforme éducative, la communauté incluant les professeurs, les élèves

Agosap: Plateforme web loisirs

Si vous faites partie des bénéficiaires, vous pouvez découvrir sur cette plateforme dédiée les différentes formules d’activités de loisirs proposées par cette association. En effet, cette