Offre publique d’achat : signification, objectif, processus

 

 

L’offre publique d’achat est un terme courant utilisé lorsqu’on parle de fusions et d’acquisitions. Il s’agit d’une tentative de prise de contrôle d’une société cotée en bourse. Dans ce cas, un investisseur existant ou potentiel fait une offre aux actionnaires de la société cible. L’offre consiste à vendre tout ou partie de leurs actions à un prix spécifique avant le temps fixé. Il faut aussi noter que l’offre est faite publiquement. Le prix de l’offre est généralement supérieur au cours actuel de l’action. On peut donc affirmer que ceux qui proposent l’offre sont prêts à payer une prime aux actionnaires pour leurs actions. Cependant, ils doivent généralement acheter un nombre minimum d’actions pour obtenir une participation significative dans la société cible. Cette condition s’applique toutefois dans le cas d’une tentative de prise de contrôle. S’ils ne parviennent pas à acquérir le nombre minimum d’actions, l’offre publique d’achat est annulée. Habituellement, les acquéreurs cherchent à s’emparer de 50 % voire plus des actions de la société. Un point à noter est que l’offre d’achat ne nécessite pas nécessairement l’approbation du conseil d’administration de la société cible. Si le CA approuve, l’affaire est conclue, mais si ce n’est pas le cas, l’offre publique d’achat se transforme en une tentative de prise de contrôle hostile. La nature de ceux qui formulent une offre publique d’achat est diverse : un fonds spéculatif, un investisseur activiste, des sociétés de capital-investissement, un groupe d’investisseurs ou autre. Une société publique peut également elle-même faire une offre publique d’achat pour racheter ses actions sur le marché libre.

 

Objectif

Les deux objectifs principaux d’une offre publique d’achat sont :

  • aider l’acquéreur à obtenir une présence significative ou de prendre le contrôle de la société cible ;
  • privatiser la société cible. Si l’acquéreur exerce une participation notable dans la société, il peut influencer les autres actionnaires à vendre et ensuite entamer le processus de privatisation.

Un autre but pourrait être de fusionner la société cible avec une société existante ou encore que l’acquéreur cherche à la transformer filiale. Souvent, une offre publique d’achat est la première étape d’une prise de contrôle hostile où l’acquéreur a recours à une telle offre si la direction n’est pas en faveur de l’acquisition. Ainsi, nous pouvons affirmer qu’un autre objectif de cette offre est d’aider à acquérir une société même si sa direction ne l’approuve pas.

 

Processus

L’offre d’achat commence après que les investisseurs ou l’acquéreur aient fait publiquement une offre pour acheter des actions à chaque actionnaire à un prix spécifique et dans un délai particulier. Comme expliqué plus haut, les investisseurs offrent un prix supérieur au cours actuel de l’action. Les actionnaires, qui veulent participer ou vendre leurs actions, doivent soumettre leur demande avant la date limite. Ils doivent généralement informer leurs courtiers de leur décision de participer à l’offre. Si l’offre aboutit, les actions seront retirées de leur compte et ils recevront le paiement en retour. 

 

Avantages

Avantage important : aucune obligation pour les investisseurs qui font l’offre d’acheter des actions, à moins qu’ils n’obtiennent le nombre minimum d’actions. Cela élimine le besoin de débourser des fonds au départ. En outre, cela évite aux investisseurs de liquider leur position en cas d’échec de l’offre. De plus, les investisseurs ont également la possibilité d’inclure des clauses, telles que la clause d’échappement. Elle les libère de l’obligation d’acheter des actions au cas où l’opération n’obtiendrait pas l’approbation réglementaire. 

 

Inconvénients

Un inconvénient majeur de l’offre publique d’achat est qu’elle est coûteuse pour les acquéreurs. La société acquéreuse doit payer des frais divers. De plus, elle prend beaucoup de temps. En plus de donner aux actionnaires le temps de vendre leurs actions, le dépositaire prend aussi du temps pour vérifier les actions offertes et effectuer le paiement au nom des actionnaires. Un autre inconvénient pour l’acquéreur est que si davantage d’investisseurs présentent des offres concurrentes, ces derniers doivent augmenter le prix de leur offre.

 

Conclusion

L’offre publique d’achat est l’une des meilleures armes lorsque des investisseurs ou des investisseurs activistes ont besoin de prendre le contrôle d’une entreprise. En revanche, plusieurs protections sont à la disposition des sociétés cibles, qu’elles utilisent pour évaluer et bloquer l’offre.

– Vous pouvez etre intéressé par –

Articles similaires