Lorsqu’il s’agit d’allouer des budgets pour des projets de marketing, les spécialistes du domaine ont tendance à utiliser de nombreuses techniques. Celles-ci ont pour but de trouver la plus efficace des combinaisons de dépenses marketing. Chaque professionnel du domaine voudrait en effet que son portefeuille lui procure un impact, un profit maximal. En d’autres termes, il souhaite que ses efforts en publicité atteignent le plus grand nombre de personnes tout en limitant les dépenses. Cette technique, c’est le BDI.

BDI : c’est quoi au juste ?

Il s’agit du Branding Development Index ou littéralement : indice de développement de la marque. Il sert à quantifier la performance d’un marché ou d’une marque. Il mesure en effet la force relative de ses ventes sur un marché précis et spécifique. Le BDI est essentiellement utilisé pour identifier la relation entre les ventes d’une marque sur un marché particulier et la population totale du marché.

Voici un exemple pour vous aider à mieux comprendre le concept : Coca-Cola Company souhaite calculer son indice de développement de marque pour Atlanta. Pour obtenir cela, la marque va alors calculer l’ensemble de ses ventes dans cette région des USA en pourcentage de la population totale des Etats-Unis.

Quel est son objectif ?

Le principal objectif de la métrique BDI est la quantification des performances relatives d’une marque auprès des groupes de clients spécifiés. Cet indice aide alors les spécialistes du marketing à identifier les différents segments, qu’ils soient faibles ou forts pour les marques.

Il est particulièrement utile en conjonction avec le CDI ou indice de développement de catégorie. Il est également possible de l’utiliser afin de décider des allocations auprès des médias auxquels une marque spécifique est annoncée ou pour déterminer le volume d’effort ou de publicité de promotion qui doit être mis sur le marché spécifique.

Pourquoi est-il si important ?

Comme indiqué précédemment, le Branding Development Index est utilisé par les entreprises, les marques pour une allocation efficace de leurs budgets marketing. En fonction de la stratégie adoptée, une entreprise ou une marque peut vouloir allouer des budgets marketing plus ou moins élevés par rapport au BDI d’un marché.

Dans le cas où la marque adopte une stratégie marketing défensive, cela va affecter un pourcentage plus important de ses dépenses en publicité à une région dotée où l’indice de développement de la marque est plus élevé. D’habitude, le coût publicitaire est proportionnel au nombre de destinataires ou d’utilisateurs, de manière directe. Si cet indice est élevé, les professionnels du marketing peuvent alors atteindre plus de cibles.

Dans d’autres cas, si le BDI d’une zone géographique ou d’un marché quelconque est bien inférieur à la moyenne nationale, une marque peut alors vouloir y dépenser plus tout en essayant d’améliorer l’indice.

Comment faire pour le calculer ?

Il est calculé en utilisant la part de marché de la marque dans la zone géographique indiquée, par rapport à la répartition de la population. Par exemple, une marque détient 5% de la part de marché dans la zone géographique A. Dans celle-ci, 20% de la population totale du pays y résident. Le BDI est donc l’équivalent de : 5 x 100/20, soit 25. En d’autres termes, la formule est la suivante :

BDI = [Ventes de la marque dans la région / Population dans la région] / [Ventes totales de la marque ÷ Population totale]. Il permet d’identifier, de manière simple et rapide les zones où se trouve la plus grande partie des consommateurs de la marque.

Pour ce qui est de la communication publicitaire, cela permet de savoir où les efforts du média planning doivent porter en premier. Le calcul de cet indice peut être affiné sur une partie de la population qui correspond précisément à la cible de la marque.

Voici une autre formule pour calculer cet indice :

BDI = [% des ventes de la marque dans une région particulière par rapport aux ventes totales de la marque dans l’ensemble du pays] x 100 / [% de la population de la région par rapport à la population totale du pays].

Il est important de noter que l’indice de développement de la marque n’a pas besoin d’être limité à la région. Il peut aussi être utilisé dans le cadre de segments cibles. Par exemple, une marque américaine peut vérifier son BDI auprès des jeunes de 18 à 25 ans situés au Japon par rapport à l’adoption de la marque dans tous les groupes d’âge du même pays.